Ouvrir notre regard sur le monde, communiquer pour un impact +, créer...

Le coquelicot, l’antifragilité en broche ou en boucles d’oreilles.

J’ai toujours aimé d’amour les coquelicots, leur apparente fragilités, leur rouge flamboyant…

C’est une fleur que l’on l’offre à une personne pour lui dire qu’on la sent capable de surmonter toutes les épreuves. Pour moi, elle symbolise le fait que les difficultés, une fois dépassées, peuvent nous renforcer et nous grandir. Voir leur vulnérabilité couplée à leur incroyable force intérieure me réconforte.

J’aime beaucoup ce qu’il représente dans la symbolique des fleurs.

Le coquelicot symbolise le courage et la résilience face à l’adversité.

Il rappelle que même après des moments difficiles, la vie peut renaître de la terre aride. Il est également associé à la mémoire de ceux qui sont tombés au combat car il pousse souvent sur les champs de bataille. Cependant, il est également un symbole de paix et de réconciliation, car il offre une vision de la vie qui renaît après la mort. En somme, le coquelicot nous rappelle que même dans les moments les plus sombres, il y a toujours de l’espoir et de la beauté à trouver.

C’est une fleur qui peut aussi symboliser un concept plus récent : l’antifragilité.

(oui, même en m’orientant vers l’artisanat je continue à kiffer les concepts qui ouvrent de nouvelles perspectives ;-).

Le coquelicot peut en effet être considéré comme un exemple de ce que Nassim Nicholas Taleb décrit comme étant « antifragile » dans son livre « Antifragile: Things That Gain from Disorder » (paru en 2012) . Selon Taleb, les choses antifragiles ont la propriété de se renforcer face au stress, aux chocs et aux incertitudes. Alors que la fragilité, c’est d’être affaiblis ou anéantis par ces chocs.

Par exemple, les verres à champagne, nos smartphones, nos systèmes financiers sont fragiles. Un choc et c’est la catastrophe. Par opposition, nos muscles sont antifragiles, car ils se renforcent suite aux micro-déchirures, aux efforts. La nature est également souvent antifragile car elle s’adapte sans cesse (article de Sciences et avenir). Certains insectes ont par exemple développés des mutations génétiques leur permettant de résister aux insecticides.

Le coquelicot est un exemple d’antifragilité car il pousse souvent dans des conditions difficiles. Il est capable de renaître de la terre aride, et même de prospérer dans des conditions où d’autres plantes ne pourraient pas survivre.

Avec cet angle de vue, le  joli coquelicot bercé par le vent prend une toute autre dimension…

Cette photo a été prise lors de mes vacances en Vendée…Les champs de blés étaient parsemés de coquelicots.

Coulisses de la création

J’ai un long manteau noir, et j’adorais l’idée d’y mettre une broche coquelicot rouge-vif pour lui ajouter une touche de personnalité et de couleur. 

J’ai décidé de transformer cette idée en réalité, ce qui n’a pas été une mince affaire!

Voici petit aperçu des différentes étapes. 

C’est donc mon tout premier bijou de créatrice. Ces broches m’ont donné du fil à retordre mais j’adore le résultat.

Il ne reste plus qu’à trouver un joli packaging écologique pour les présenter, et les protéger mais ça, c’est une autre histoire…

 

Partager cet article :

Facebook
LinkedIn

Table des matières